Hmmm... la page que vous cherchez ne se trouve pas ici. Effectuez une recherche au dessus.
  • Le Groenland répond à Donald Trump : "Nous en avons à revendre, nous ne sommes pas à vendre"

    La rumeur s'est propagée comme une traînée de poudre et a été fraîchement accueillie sur ce gigantesque territoire de plus de 2 millions de km².

  • Blake Lively a fait "le plus beau cadeau" à Ryan Reynolds

    PEOPLE - Elle n’est pas la dernière quand il s’agit de faire plaisir à son cher et tendre. Mais cette fois-ci, Blake Lively s’est surpassée admet Ryan Reynolds.

  • Alexandra Lamy : le père de sa fille, Thomas Jouannet, parle de leur relation aujourd’hui

    Séparés depuis plus de quinze ans, Alexandra Lamy et Thomas Jouannet demeurent malgré tout en bons termes. Chacun de son côté, ils évoquent leur relation et expliquent comment vivre en bonne intelligence.

  • Meghan Markle et prince Harry pas écolo ? Leur voyage en France suscite le débat

    Après Ibiza, Meghan Markle et le prince Harry se sont envolés vers Nice... en jet privé. Un choix qui suscite la polémique au Royaume-Uni sur le positionnement écologique du couple. Non Stop People vous en dit plus.

  • Italie: les proches du randonneur français Simon Gautier demandent des renforts

    Simon Gautier, un Français de 27 ans a disparu depuis neuf jours alors qu'il faisait une randonnée solitaire au sud de Naples en Italie. Il avait pu appeler les secours en précisant avoir les deux jambes cassées, mais il était incapable de dire précisément où il était juste avant que son portable ne s'éteigne.Les secouristes doivent compenser avec un seul indice donné par Simon Gautier avant que son téléphone ne tombe en rade de batterie: il pouvait voir la mer.Sa famille et ses amis proches sont partis en Italie pour le rechercher. Dorénavant, c'est une véritable course contre la montre qui s'est enclenchée.Une lueur d'espoir ?La zone de recherche s'étale sur une centaine de kilomètres. Un sentier de randonnée à flanc de montagne, escarpé et réservé aux personnes aguerries mais Simon n'était pas « une tête brûlée », assurent ses amis. Ils ont pu retrouver sur son ordinateur les recherches d'itinéraire qu'il avait faites avant de partir.Cependant, un espoir est parvenu aux amis de Simon ce vendredi 16 août au soir alors qu'ils sont sans nouvelles du jeune homme depuis neuf jours. « Nous avons vu des images de vidéosurveillance exclusives de la part du maire de la commune de Policastro d'où est parti Simon. On le voit rentrer dans une épicerie donc on sait qu'il a pris de l'eau, qu'il a pris des vivres. Les gens nous disent qu'avec ça, on peut survivre 15 jours », nous explique Thomas Masal, un ami de Simon, joint par téléphone.« Nous voulons de l'aide pour le retrouver »Le jeune homme de 27 ans dispose donc de quinze jours d'autonomie, mais déjà neuf sont passés depuis son accident.Les proches de Simon demandent que plus de moyens de secours soient mis en place. Ils estiment que l'Italie n'a pas déployé suffisament d'effectifs. « On ne sait pas combien il y a de renforts supplémentaires, on ne sait pas d'où ils viennent, on ne sait pas qui ils sont, on ne les a pas vu. On est sûr que Simon est en vie, la seule chose que l'on demande c'est de l'aide de professionnels pour le retrouver »De son côté, le Quai d'Orsay assure être mobilisé quotidiennement pour retrouver Simon, étudiant en histoire de l'art, installé à Rome depuis deux ans pour travailler sur sa thèse.

  • En Angleterre, on songe à rémunérer les citoyens qui dénoncent les conducteurs pollueurs

    Le principe est simple : il suffit de filmer un conducteur qui laisse tourner trop longtemps le moteur de sa voiture à l'arrêt. En échange la personne touche 25% de l'amende infligée au contrevenant.

  • Ces enfants-soldats de Daech appelés "bombes à retardement", je les ai rencontrés

    Dans l’Irak de l’Etat Islamique, l’utilisation des enfants comme boucliers humains et armes de guerre était systématique. “Enfants-soldats”, ou encore “lionceaux du Califat”, leur définition englobe les espions, les kamikazes, les passeurs, les gardes aux postes de contrôle. Malgré la chute de Daech, cette situation perdure parmi les groupes armés qui ont mainmise sur une partie des zones reprises dans la région de Mossoul.