• Divertissement
    Gala.fr

    Diana : comment la fiancée de Dodi Al-Fayed a-t-elle appris leur liaison ?

    Le 10 août 1997, le monde découvre les clichés de Lady Diana dans les bras de son amant Dodi Al-Fayed. Ce jour-là, le célèbre top model américain Kelly Fisher aurait dû prendre pour époux celui qui est file le parfait amour avec la maman de William et Harry. C’est de la pire des façons que la jeune femme apprend que son mariage est annulé.

  • Science
    Capital

    239 chercheurs alertent : le coronavirus est bien aéroporté

    Plusieurs scientifiques affirment que les particules virales flottant dans l'air d'une pièce peuvent contaminer.

  • Politique
    RFI

    Loi sur la sécurité nationale à Hong Kong: le Canada suspend son traité d’extradition

    Alors que le Premier ministre canadien a affirmé que son pays « continuerait à soutenir le peuple hongkongais », la Chine s’est dite « très déçue » par la décision du Canada de suspendre l'application du traité d'extradition mis en place avec Hong Kong.« Le Canada croit fermement dans le principe un pays deux systèmes », a expliqué Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, vendredi 3 juillet. Selon Ottawa, la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin à sa région administrative met fin à cette organisation. Et comme le Canada n’a pas d’accord d’extradition avec la Chine, Hong Kong est dorénavant traité comme le reste du pays et l’application du texte est suspendue.29 autres pays et juridictions dont les États-Unis et l’Europe ont un traité d’extradition avec Hong Kong. Mais comme le Canada est le premier à le suspendre, les responsables hongkongais ont réagi avec véhémence, parlant d’une « atteinte au droit international » puisque le Canada « permettra à des fugitifs de se soustraire à leurs responsabilités légales ».De vives tensions entre Pékin et OttawaLes relations entre Pékin et Ottawa étaient déjà très mauvaises depuis l’arrestation au Canada, il y a un an et demi, de la dirigeante du géant chinois des télécoms Huawei. Arrestation à laquelle la Chine avait répondu en arrêtant deux Canadiens pour espionnage.Des tensions qui n’empêchent pas Ottawa de réagir à la situation à Hong Kong. Justin Trudeau a aussi annoncé que les exportations de matériel militaire « sensible » vers Hong Kong étaient suspendues et que des mesures pourraient être prises concernant l’immigration, sans donner plus de détails. Aujourd’hui, 300 000 Canadiens vivent à Hong Kong.De son côté, l’ancienne puissance coloniale, le Royaume-Uni, envisage déjà de proposer la naturalisation à près de la moitié des 7 millions et demi de Hongkongais.* * *À Hong Kong, les livres d’opposants retirés des bibliothèquesChaque jour, un nouveau pan de la vie quotidienne hongkongaise touché par cette loi sur la sécurité nationale est découvert. Ce samedi 4 juillet, les bibliothèques publiques ont commencé à faire le ménage dans leurs rayons.Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de ChangyIl n’est dorénavant plus possible d’emprunter à la bibliothèque un ouvrage écrit par certaines personnalités d’opposition comme le jeune leader Joshua Wong. Même les livres de Tanya Chan, une député qui appartient au respectable parti Civique, le parti des avocats, ne sont plus disponibles.C’est la radio publique RTHK qui en a fait le constat ce samedi 4 juillet. La radio a d’ailleurs récemment renoncé à produire le programme satirique le plus populaire de Hong Kong depuis des décennies, Headliner, après qu’un épisode a tourné la police en ridicule.L’heure est aujourd’hui à rééduquer les Hongkongais et à rectifier leurs pensées. Pour cela, c'est un maître en matière de propagande que Pékin vient de nommer à Hongkong : Zheng Yanxiong, secrétaire général du parti pour la province de Canton, connu pour avoir maté les émeutes de Wukan, en 2011.Nommé à la tête de la nouvelle agence de sécurité nationale qui aura notamment en charge de diriger la police secrète, Zheng Yanxiong avait déclaré, lors d’une réunion dont l’enregistrement avait fuité : « Les cochons auront des ailes avant que l’on puisse faire confiance à un journaliste étranger. »►À lire: Hong Kong: la loi controversée sur la sécurité nationale adoptée par Pékin

  • Actualités
    Télé-Loisirs.fr

    Miss France "choquée" mais "saine et sauve" après l'incendie mortel de son immeuble à Paris

    L'incendie qui a tué une personne et en a blessé une douzaine d'autres sur l'avenue des Ternes à Paris aurait pu coûter la vie à Clémence Botino. Miss France réside en effet dans l'immeuble qui a brûlé. Si elle est "évidemment choquée", la reine de beauté va très bien, a tenu à rassurer Sylvie Tellier.

  • Santé
    Franceinfo

    Coronavirus : pourquoi l'OMS est aussi alarmiste face à l'évolution de la pandémie

    Quelque 60% des cas de coronavirus depuis le début de la pandémie ont été enregistrés au cours du seul mois de juin. La progression de l'épidémie est particulièrement inquiétante sur le continent américain.

  • Actualités
    Gala.fr

    François Fillon : pourquoi il voulait rester à Matignon coûte que coûte

    Roselyne Bachelot a révélé en mai 2019 qu'elle a conseillé à François Fillon de quitter ses fonctions de Premier ministre en 2010. C'était impossible pour lui, pour une raison bien précise.

  • Actualités
    Le HuffPost

    F1: Verstappen et Leclerc expliquent pourquoi ils n'ont pas mis le genou à terre

    ANTIRACISME - Quatorze des vingt pilotes, dont le Britannique Lewis Hamilton vetu d'un T-shirt Black Lives Matter, ont pose un genou a terre en signe de soutien a la lutte contre le racisme avant le depart du Grand Prix d'Autriche de Formule 1 ce dimanche 5 juillet.Tous les autres etaient vetus de T-shirts frappes des mots "end racism" (soit "En finir avec le racisme" en français).Le choix avait ete laisse aux pilotes d'exprimer a la maniere de leur choix leur engagement en ce sens et donc le Neerlandais Max Verstappen (Red Bull), le Monegasque Charles Leclerc (Ferrari), l'Espagnol Carlos Sainz Jr, le Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri), l'Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et le Finlandais Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) sont restes debout. Verstappen et Leclerc s'expliquent"Je crois que l'important sont les faits et les comportements quotidiens plus que des gestes formels qui pourraient etre perçus comme controverses dans certains pays", avait explique Leclerc sur Instagram. "Je ne poserai pas le genou a terre mais cela ne veut pas du tout dire que je suis moins engage que les autres dans la lutte contre le racisme.""Je pense que tout le monde a le droit de s'exprimer quand et de la maniere qu'il souhaite, avait abonde Verstappen sur Twitter. Je ne mettrai pas le genou a terre mais je respecte et soutiens les choix personnels de chaque pilote."> I am very committed to equality and the fight against racism. But I believe everyone has the right to express themself at a time and in a way that suits them. I will not take the knee today but respect and support the personal choices every driver makes WeRaceAsOneEndRacism> > -- Max Verstappen (@Max33Verstappen) July 5, 2020Incites par le Britannique Lewis Hamilton, plusieurs pilotes et ecuries, ainsi que la F1 et la Federation internationale de l'automobile (FIA), se sont positionnes contre le racisme suite a la mort de George Floyd aux mains de policiers aux Etats-Unis fin mai. Vers davantage de diversite en F1? Les Mercedes...Retrouvez cet article sur le Huffington Post